A l'attention des candidats stagiaires ...

Nous avons déjà accueilli bien des stagiaires, avec de merveilleuses semaines passées ensemble, mais les expériences difficiles se sont curieusement accumulées depuis quelques temps … Aussi, afin de garder le plaisir d'offrir le meilleur de nous-mêmes aux étudiants qui nous confient une partie importante de leur cursus scolaire, et de continuer à nous émerveiller du vivier de talents qui s'orientent vers la cosmétique, nous tenons à préciser quelques petites choses qui nous sont chères.

Copaïba est une petite structure, mais nous pouvons nous targuer de développer et de fabriquer de très belles choses. Nos stagiaires peuvent apprendre énormément chez nous, et nous ne comptons pas le temps que nous leur consacrons.

En contrepartie, si la cosmétique chez Copaïba se conçoit d'abord comme un métier d'art, il est indispensable à nos étudiants de posséder une base scientifique solide, un sens pragmatique du travail en laboratoire et une acuité intellectuelle de haut niveau.

Autrement dit encore, les candidats peu qualifiés, peu doués ou tout simplement pénibles au quotidien ne doivent pas postuler chez nous … Il convient pensons-nous à chacun d'examiner sans fard l'état de sa formation en cosmétique, ses qualités d'expérimentateur, et peut-être plus que tout, sa capacité à travailler en équipe et à s'ouvrir à la découverte.

Par "peu qualifiés", nous entendons ne bénéficiant pas d'un bagage suffisant pour pouvoir profiter d'un stage chez nous - quand des notions de HLB, de pH, de relation entre la longueur ou l'insaturation d'une chaîne carbonée et son point de fusion ne sont que de vagues souvenirs d'études, on est déjà mal partis ...

Par "peu doués", nous entendons d'abord pas curieux, pas avides de comprendre les choses dans le détail, pas inventifs pour un sou ... mais aussi brouillons, pas capables de numéroter leurs essais convenablement, d'expliquer ce qu'il font, de tirer une conclusion logique d'un résultat d'expérience, ...

Et par "pénibles au quotidien", nous entendons des gens qui passent leur temps derrière leur écran sans dire un mot, qui ne savent pas s'amuser, s'émerveiller, communiquer, poser des questions, parler de ce qu'ils sont, de leur parcours, ou de simplement mettre leurs instruments au lave-vaisselle, des taiseux, des fades, ... .


Bref, si nous nous heurtons à l'inertie d'étudiants qui semblent attendre que les jours passent, qui n'ont aucun souci du travail bien fait ou tout simplement à des interlocuteurs qui visiblement n'ont aucune envie d'écouter ce que nous leur disons, nous risquons fort de la trouver saumâtre. Et, pour que les choses soient clairement dites, nous nous réservons le droit – après discussion avec le stagiaire, cela va de soi – de mettre fin à un stage* si d'aventure nous constations que l'étudiant n'a pas sa place chez nous.
* si nous devions en venir à cette dernière extrémité, il est clair que ce serait parce qu'un stagiaire nous aurait sciemment menti … Que dire d'autre de postulants qui se décrivent comme ouverts, enjoués, talentueux, mais se révèlent obtus, taiseux, maladroits une fois à la tâche ?! Au-delà des difficultés que cela crée au quotidien, il nous revient alors un amer sentiment d'échec, car nous savons que l'étudiant ne tirera pas de son stage ce que nous voulions lui apporter, et qu'il ne nous gratifiera pas de ce que nous attendions de lui.

Sérieux, ténacité au travail, curiosité sont sans doute les principaux atouts dont pourraient se targuer les candidats à un stage chez nous. Il convient d'y associer un sourire sans faille – même si chacun peut avoir des moments de ras-le-bol, bien compréhensibles – et un esprit ouvert aux autres, avantageusement complété par une bonne dose d'humour et d'autodérision.


Certes, nous sommes exigeants, très exigeants; on ne crée pas une cosmétique d'excellence sans motivation, sans talent, sans persévérance. Mais nous attendons que nos stagiaires le soient aussi avec nous, qu'ils nous questionnent, qu'ils nous montrent leur avidité de savoir, mais ce qu'ils savent aussi …

Et si nos positions peut-être abruptes, mais largement prises dans l'intérêt de nos stagiaires*, ne vous rebutent pas, n'hésitez pas à montrer votre réelle volonté de nous rejoindre, nous serons enchantés si vous vous y attelez ...
*nous recevons chaque année bien plus de demande que nous ne saurions hélas en accepter … et pour chaque stagiaire que nous découvrons médiocre une fois chez nous, nous savons que sa place s'est faite au détriment d'autres, sans doute plus doués ou du moins plus motivés.

Un classique curriculum vitae, une photo, une lettre de motivation sont les premiers éléments avec lesquels vous nous contacterez certainement. Il vous est tout-à-fait loisible de les adresser sur notre boîte aux lettres électronique, nous les lirons avec plaisir.

Mais de grâce, évitez de nous répéter que "Copaïba est un laboratoire de cosmétiques au savoir-faire unique. Il se positionne comme un des meilleurs formulateurs cosmétiques, et est devenu, malgré son existence encore jeune, une référence en termes de cosmétiques naturels.", ou autres phrases copiées-collées de notre site internet … . Au contraire, parlez-nous de vous, de ce qui vous motive à postuler chez Copaïba, de ce que vous nous apporterez, de ce que vous attendez de nous. Oubliez que votre photo pourrait être piratée et examinée par les services d'immigration américains – où toute tentative de sourire est assimilée à de la subversion terroriste, et envoyez-nous quelque chose de vivant, que nous puissions voir avec qui nous discutons par clavier interposé.


Vous êtes maintenant au fait de nos attentes … Mais nous ne terminerons pas sans les compléter encore, au risque de nous répéter :

1- En postulant chez Copaïba, vous vous engagez à effectuer votre stage avec nous si d'aventure nos échanges nous convainquent chacun que nous passerons d'agréables et enrichissantes ensemble. Ce qui veut clairement dire que les désistements de dernière minute ou autres disparitions non explicitement justifiées seront très mal prises, et en tout état de cause rapportées avec moulte courroux à votre établissement d'études.

2- Nous nous réservons le droit de demander la caution d'un de vos professeurs ou de toute autre personne similaire, qui attestera que vous êtes un étudiant doué, persévérant et somme toute humainement attachant – ce genre de caution, envoyée spontanément avec votre demande, constitue évidemment un argument fort pour votre sélection …

3- Les écoles de nos stagiaires couvrent généralement les accidents divers qui peuvent survenir durant le stage, via une assurance. En tout état de cause, Copaïba ne pouvant vérifier l'amplitude du contrat revendiqué, l'école et l'étudiant restent solidairement responsables de l'indemnisation matérielle des dégâts qui pourraient hélas survenir, et s'engageront en ce sens avant le stage.

4- Postuler pour un stage chez Copaïba implique la communication d'informations plus ou moins formelles, comme le curriculum-vitae, ou clairement informelles, comme des échanges de courriels ou des conversations téléphoniques. Sur base de ces éléments, tant le stagiaire que Copaïba prendront la décision, ou non, de continuer ensemble. Copaïba s'engageant à répondre sans détour aux candidats, nous attendons la même chose d'eux … et si d'aventure nous nous apercevons que nos informations sont biaisées, inexactes ou incomplètes au point d'y voir la volonté d'une tricherie, nous nous réservons le droit d'envisager de mettre fin au stage en cours.

5- Outre une candidature soutenue par des éléments fictifs ou tout au moins largement exagérés, l'inaptitude chronique du stagiaire à profiter de son stage peut constituer un motif de révocation de l'étudiant. En tout état de cause, cette mesure extrême sera mûrement réfléchie, et discutée avec le stagiaire; l'intervention d'un tiers médiateur, tel le maître de stage, peut évidemment être sollicitée pour dénouer le conflit aux mieux des intérêts du stagiaires.

6- Copaïba ne rénumère pas ses stagiaires. Mais s'engage à leur consacrer tout le temps nécessaire pour répondre à leurs légitimes aspirations, et pour qu'in fine ils nous quittent non seulement porteurs d'un mémoire honorable, mais également d'un stimulant enrichissement intellectuel.

7- Copaïba accueille ses stagiaires dans le seul but de leur épanouissement personnel, intellectuel et scolaire. Ils ne sont donc jamais employés comme de la main d'œuvre à bon marché, ou relégués dans un vague coin en attendant que quelqu'un se décide à leur trouver un projet. Aussi, ils pourront toujours compter sur notre disponibilité et notre bienveillance cependant subordonnées au justes limites abordées ci-dessus. Ils mènent leur projet en large autonomie, ne sont pas astreints à des horaires stricts et jouissent en pratique des jours de congé selon leur volonté. Ils gardent cependant en tête deux objectifs essentiels : réussir leurs semaines de stage, et se montrer dignes de la confiance que leur accorde Copaïba.

8- Dès acceptation de leur candidature par Copaïba, les stagiaires se conformeront aux plus attentives – prudence, conscience, responsabilité – règles de confidentialité sur tous les documents ou informations rencontrées lors de son stage, qu'ils appartiennent à Copaïba, à des associés tiers ou à ses clients.

9- Sauf dispositions préalables contraires, Copaïba conserve la propriété intellectuelle des créations ou de manière générale toute œuvre bénéficiant d'une protection par le droit d'auteur. Nonobstant, si les travaux du stagiaire font l'objet d'un dépôt de brevet, le nom du stagiaire y sera stipulé, Copaïba en conservant néanmoins les droits découlant de la pleine propriété intellectuelle.

 

Une petite remarque générale, qui vaut sans doute dans un domaine bien plus large que celui de l'envoi de vos candidatures vers Copaïba ... N'envoyez pas de documents électroniques attachés – sauf s'ils sont dûment destinés à être modifiés par votre destinataire bien sûr – sous format propriétaire, tels que les .docx de Microsoft Word par exemple.

Et ce au moins pour trois raisons :

1- votre éditeur enregistre vos fichiers sous son format (.docx pour Word, par exemple); présenter des fichiers .docx à vos lecteurs revient de facto à les obliger à posséder le même éditeur que vous – ce qui n'est pas très correct, ni très élégant
2- d'un ordinateur à l'autre, d'une version de l'éditeur de texte à l'autre, la mise en forme de vos documents peut être altérée … un peu, beaucoup, ou pas du tout. Vos tabulations, alignements, symboles chimiques ou mathématiques peuvent bousculés, rendant le texte si pas illisible du moins très cochon.
3- l'architecture même des formats de fichiers émanant d'éditeurs de texte permet d'y dissimuler des virus.

Bref, il vous faut un format de fichier élégant (votre lecteur n'a pas à acquérir d'un produit informatique précis pour le lire), stable lors du transfert, et sécurisé. Et les fichiers .pdf pour Adobe Acrobat offrent ces qualités.

Le programme Adobe Acrobat Reader est mis gratuitement à disposition des utilisateurs par Adobe lui-même. Rien de plus simple que de le télécharger ici (http://www.adobe.com/fr/products/reader/) par exemple ... . Et pour réaliser les .pdf, outre les programmes de la série Adobe, il y a dopdf (www.dopdf.com/fr/), pour ne citer que le plus connu.

© 2017 Laboratoire Copaïba – Rue Priesville, 16 - B-4845 Sart-lez-Spa - Belgique - Tél: +32 87 64.84.20 - info copaiba be - A Propos de Copaiba - Webmaster